adlitteram.free.fr : livres à gravures, littérature, bibliophilie, biographies des XVIIème et XVIIIème siècles
Découvrez des dizaines de gravures du XVIIIème siècle !

Accueil | Plan et contenu du site | Contact | Liens | Ajouter adlitteram.free.fr dans vos sites favoris |

LIVRES A GRAVURES : Richardson "Clarisse Harlove" | Lesage "Le Diable Boiteux" | Oeuvres de Jean Racine | "Contes et nouvelles en vers" de La Fontaine | Les "Contes moraux" de Marmontel | Fénélon "Les Aventures de Télémaque | Lesage "Gil Blas de Santillane | Morel de Vindé "Primerose" | Jean de Bussière 180 portraits du XVIIème siècle | Oeuvres de Gessner | Ovide "Les métamorphoses | Le Comte de Valmont | Oeuvres choisies de Le Sage Nouveau ! | BIOGRAPHIES D'AUTEURS : La Fontaine | Lesage | Marmontel | Racine | Corneille | Fénelon | Molière | Richardson | Voltaire | Gessner | La Bruyère | Morel de Vindé | L'abbé Gérard | Choderlos de Laclos | Boileau | Cervantes | Diderot | Madame de La Fayette | Montaigne | Rabelais | Rousseau | Shakespeare | Montesquieu | BIOGRAPHIES DE GRAVEURS : Aliamet | Les Audran | Boucher | Choffard | Chodowiecki | Cochin | Eisen | Edelinck | Fessard | Gravelot | Huquier | Lebas | Leclerc | Marillier | Massard | Moreau | Oudry | Picart | BIBLIOPHILIE : Catalogue des livres à gravures d'Henry Cohen | Estimation de la Valeur des livres anciens | Quelques livres à gravure célèbres | Histoire de la gravure au XVIIIème siècle

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Portrait de Choderlos de Laclos

Biographie de Choderlos de Laclos (1741-1803)

Sommaire :

Biographie de Choderlos de Laclos

Liste chronologique des Oeuvres de Choderlos de Laclos

Pierre-Ambroise-François Choderlos de Laclos, né à Amiens en 1741, entra à l'âge de dix-huit ans au corps royal du génie en qualité d'aspirant, et fut fait sous-lieutenant l'année suivante. Parvenu au grade de capitaine en 1778, il fut envoyé à l'île d'Aix pour y construire un fort. Son service ne l'empêcha point de s'occuper de littérature, et il fit paraître un roman en deux volumes in-8°, intitulé "Les Liaisons dangereuses", dont le succès fut aussi scandaleux que l'ouvrage. C'est un tableau de la plus odieuse immoralité, qu'on n'eût jamais dû dévoiler, même en supposant qu'elle fut réelle; car la publicité des ruses du crime en est peut-être plutôt l'instruction que le préservatif; et s'il existe des êtres aussi pervers que le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil, la punition que leur inflige le roman du chevalier de Laclos n'empêchera pas de les imiter, et apprendra peut-être plutôt à perfectionner leur scélératesse. Quant au fond de l'ouvrage, si l'on ne prête point à l'auteur une autre intention que l'exposition des moeurs de son temps, c'est au moins un jeu d'esprit sans objet, et ses portraits purement de fantaisie, ne représentent réellement personne; car, bien qu'à l'époque qui a précédé la révolution les moeurs dans la haute société fussent assurément loin d'être sans tache, on ne peut y supposer l'existence de personnages ressemblant aux deux misérables qu'on vient de nommer. Le roman du chevalier de Laclos est écrit avec beaucoup d'art et beaucoup d'esprit : sans que le style en soit toujours très relevé, on y trouve cependant de fort belles pages, et la manière de l'auteur annonce un homme qui connaît le ton et les allures du grand monde. Après avoir passé onze années dans le service militaire, il devint, en 1789, secrétaire surnuméraire du duc d'Orléans; et dès lors les observateurs le signalèrent parmi les confidents trop intimes du prince : depuis cette époque, il serait difficile de se persuader qu'il n'eût pas une très grande influence sur la conduite de celui qui l'admettait habituellement dans son conseil. S'il faut en croire les mémoires du temps, il était, dès le mois de juillet 1789, membre d'un club qui se tenait au village de Montrouge, près de Paris, où des personnages puissants délibéraient sur le sort du royaume. Le chevalier de Laclos suivit le duc d'Orléans en Angleterre, lorsqu'une mission supposée exigea ce voyage. On lui a attribué la rédaction des lettres du duc d'Orléans au roi, publiées depuis la révolution et dans lesquelles on a remarqué le germe des principes qui furent si funestes au monarque, et qui perdirent le premier prince du sang. De retour à Paris en juillet 1791, Laclos fut un des principaux rédacteurs du fameux journal des jacobins, désigné alors sous le titre du Journal des amis de la Constitution , mais qui, dans la réalité, n'a eu depuis cette époque d'autre but que de la détruire. Ce fut Laclos qui, conjointement avec Brissot, rédigea la fameuse pétition qui provoqua le rassemblement du Champ de Mars, où l'on demandait que le roi fût mis en jugement; et on le vit à la tête des séditieux qui la colportaient dans les rues de Paris. Laclos fut dénoncé, pour ce fait, à l'assemblée constituante par le marquis de Sillery, qui déclara que le duc d'Orléans avait retiré sa confiance à l'auteur; mais le prince vint lui-même au nouveau club des Feuillants; il certifia que Laclos n'avait point cessé d'être digne de son estime et de ses bonnes grâces, et que M. de Sillery avait été mal informé. Laclos rentra au service en 1702 avec le grade de maréchal de camp, et fut nommé, dès la même année, gouverneur de tous les établissements français dans l'Inde; il ne partit cependant point pour sa destination, et on le vit, dans le quartier du Palais-Royal, devenu section de la Butte-des -Moulins, prendre part aux délibérations populaires qui signalèrent cette époque. Atteint par les mesures qui furent prises contre le duc d'Orléans, il fut destitué et renfermé dans la maison d'arrêt de Picpus. Du fond de sa prison, il envoyait aux comités du gouvernement des plans de réforme et des projets d'expérience sur une nouvelle espèce de projectiles; il fut relâché et autorisé à faire ses essais à Meudon et à la Fère. Le succès le justifia; mais on ne voulut pas qu'il poussât ses recherches plus loin. Arrêté de nouveau, il ne fut livre qu'après le 9 thermidor, et on le nomma secrétaire général de l'administration des hypothèques : telle était la facilité de son esprit, que ce genre de travail, tout nouveau pour lui, parut cependant lui être familier. Après la réforme de cette administration, il revint à ses expériences militaires; elles eurent le plus heureux succès, et lui ouvrirent une troisième fois la carrière du service : il rentra avec le grade de général de brigade (maréchal de camp) d'artillerie, qu'il remplit avec distinction sur le Rhin et en Italie où les fatigues jointes à la faiblesse de l'âge, hâtèrent le terme de sa vie. Il mourut à Tarente, le 5 octobre 1803. Outre "Les Liaisons dangereuses" (1782, 4 parties in-12, ou 2 vol. in-8, souvent réimprimées), et des "Poésies fugitives", qui annoncent beaucoup de grâce dans l'esprit, on a de Laclos une "Lettre à l'Académie française", qui parut en 1786 à l'occasion du prix proposé pour l'éloge de Vauban, in-8°, de 48 pages. Il y prétendait que les fortifications élevées par cet illustre maréchal avaient coûté à l'Etat 1410 millions. Cette assertion a été complètement réfutée dans le "Journal des savants" de la même année, p. 556.

Liste chronologique des Oeuvres de Choderlos de Laclos | Retour à la biographie de Choderlos de Laclos

 

"Souvenirs", dans Almanach des Muses, 1773

"Epîtres à Eglé", dans Almanach des Muses, 1773

La Procession (conte en vers), sans date

Le Bon choix (conte en vers), sans date

Ernestine (livret d'opéra), 1777

La Matrone (livret d'opéra), 1780

Les Liaisons dangereuses, 1782

Cecilia ou les mémoires d'une héritière, théorie du roman, 1784

De l'éducation des femmes, 1785

Considérations sur l'influence du génie de Vauban, 1786

Pièces fugitives, 1787

Les Vertus de Louis XVI, 1787

Correspondance avec Madame Riccoboni, 1787

De la guerre et de la paix, 1795

Lettres (posthumes), 1904

Poésies (posthumes), 1904

 

Haut de la page | Retour à la biographie de Choderlos de Laclos

 
_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Webmaster : contact | Plan et contenu du site | Droits d'auteurs et droits sur les images | ©2005 adlitteram.free.fr |